ACTUS

VOEUX 2019

Publié le 01 janvier 2019

L’équipe Pole MEDISPORT vous présente ses vœux pour la nouvelle année 2019

Lire la suite >

Prévention et sport

Dr P. CHUM, médecin du sport

Comment débuter une nouvelle année en limitant les blessures ?

Bien sûr, il n’est pas facile de faire du sport sans se blesser au moins une fois dans sa vie. Mais cependant, il existe des règles de bon sens qui nous permettent de limiter certaines blessures. En sortant de la période hivernale, notre corps a besoin de se réhabituer à certains efforts fournis l’année précédente. Que vous soyez sportif ou pas, amateur ou professionnel, un fil conducteur unique, c’est le principe de la progressivité et la maîtrise de votre corps.

Voici quelques conseils :

  • Fixer un objectif qui sera le vôtre, adapté à votre niveau de forme ou de performance sportive.
  • Veiller à une alimentation équilibrée (manger de tout en petite quantité).
  • Veiller à une bonne hydratation. Un sujet qui pratique du sport ou une activité physique doit impérativement majorer son apport hydrique. Il est conseillé de boire avant, pendant et après un effort (au moins 1,5 à 2 litres par jour tout liquide confondu et multiplier par 2 la quantité en cas d’effort soutenu).
  • Disposer d’un sommeil récupérateur, et pratiquer sans hésiter des siestes de très courtes durées.
  • Gérer le stress au travail : on entend beaucoup dire, « je fais du sport pour évacuer mon stress au travail ». Attention se défouler au sport pour lutter contre le stress au travail peut être un facteur déclenchant de blessures inattendues. La sur sollicitation mécanique et cardiologique parfois inconsciente est souvent à l’origine de certaines pathologies sportives (tendinopathie, maladie cardiaque (infarctus…). Le sport doit rester avant tout un plaisir.
  • S’étirer entre les séances d’entrainement, sans se faire mal. Ne pas hésiter à vous faire conseiller sur les techniques d’étirement. Plus notre corps vieillit, et plus il perd de l’élasticité. Les étirements permettent de conserver les bonnes amplitudes à nos mouvements.
  • Faire du renforcement musculaire et la préparation physique en général est certainement un des facteurs les plus protecteurs contre les blessures. Pour cela, vous pouvez trouver conseils auprès de coachs sportifs ou entraineurs de club.
  • Disposer d’un équipement spécifique à chaque discipline. Rapprochez vous de professionnels qui sauront vous guider sur le choix du matériel, des chaussures de running…
  • Garder en mémoire, « le principe de la progressivité ». Ne pas aller trop vite, trop fort dans vos objectifs. Exemple classique : ne vous lancez pas dans un marathon pour l’année de vos 40 ans sans un passif de coureur à pied, commencez plutôt sur un semi-marathon.
  • Enfin, je terminerai par « la connaissance de son corps ». Un corps blessé est un corps qui souffre, il n’y a pas d’âge en cela. Il faut être à l’écoute de son corps. Pour bien repartir, surmonter la fatigue, la blessure, la phase de repos est souvent une nécessité absolue pour votre organisme. Il ne faut pas hésiter également à croiser vos entrainements (par exemple, pour les coureurs faire du vélo et vice versa…). Le triathlon est un bon exemple de sport qui illustre l’entrainement croisé.

En médecine du sport, il n’est pas conseillé d’arrêter complètement une activité physique mais il faut parfois adapter du fait de la blessure ou de la maladie

 

Prévention des accidents de ski

Dr P.CHUM, médecin du sport, urgentiste, médecin de station et secours en montagne

Avant de partir en vacances pour les sports d’hiver, je vous recommande de vous rapprocher du site « Prévention hiver » du ministère des sports.

Quel que soit le sport pratiqué, ski alpin, ski de fond ou snowboard, il nécessite une préparation physique (gymnastique, vélo, marche, natation, etc.) plusieurs semaines à l’avance. Un matériel adapté et bien réglé, des équipements de protection et une bonne connaissance des règles de partage du domaine skiable sont également essentiels pour profiter pleinement des plaisirs des sports de glisse sur neige.

Les bons réflexes à prendre avant de partir au Ski

  • Régler ou faire régler les fixations à votre niveau de pratique pour éviter l’entorse du genou
  • Les Snowboarders doivent protéger leurs poignets
  • Le casque, c’est pour tous les skieurs, grands et petits !
  • Se protéger la peau des rayons de soleil
  • Se protéger les yeux des UV
  • Les 10 bonnes règles de conduite

Respect d’autrui

Tout skieur et snowboarder doit se comporter de telle manière qu’il ne puisse mettre autrui en danger ou lui porter préjudice.

Maîtrise de la vitesse et du comportement

Tout skieur et snowboarder doit descendre à vue. Il doit adapter sa vitesse et son comportement à ses capacités personnelles ainsi qu’aux conditions générales du terrain, de la neige, du temps et à la densité de la circulation sur les pistes. Évitez les passages étroits et sans visibilité.

Maîtrise de la direction

Le skieur et snowboarder amont (le plus élevé en altitude), dont la position dominante permet le choix d’une trajectoire, doit prévoir une direction qui assure la sécurité du skieur et snowboarder aval. Celui-ci a toujours priorité.

Dépassement

Le dépassement peut s’effectuer, par amont ou par aval, par la droite ou par la gauche, mais toujours de manière assez large pour prévenir les évolutions du skieur et snowboarder dépassé.

Surveillez les autres skieurs, notamment quand vous doublez ou redémarrez.

Pénétrer et s’engager sur la piste ainsi que virer vers l’amont

Tout skieur et snowboarder qui pénètre sur une piste de descente, s’engage après un stationnement ou exécute un virage vers l’amont, doit s’assurer par un examen de l’amont et de l’aval, qu’il peut le faire sans danger pour lui et pour autrui.

Stationnement

Tout skieur et snowboarder doit éviter de stationner sans nécessité sur les pistes, dans les passages étroits ou sans visibilité. Stationnez sur le côté de la piste. En cas de chute, le skieur et snowboarder doit dégager la piste le plus vite possible.

Montée et descente à pied

Le skieur et snowboarder qui monte ne doit utiliser que le bord de la piste. Il en est de même du skieur et snowboarder qui descend à pied.

Respect du balisage et de la signalisation

Tout skieur et snowboarder doit respecter le balisage et la signalisation.

Assistance

En cas d’accident tout skieur et snowboarder doit prêter secours.

Identification

Tout skieur et snowboarder témoin ou partie responsable ou non d’un accident est tenu de faire connaître son identité.

 

Les congrés 

 

 

10eme Congrès Européen du réseau européen des sociétés nationales de médecine du sport (EFSMA), 16 au 18 novembre à Cascais (Portugal).

Les 24 et 25 mai 2018, 18ème congrès Cœur et Sport à Avignon

Les sociétés savantes 

Société française de médecine du sport :   https://www.sfmes.org

Société française de traumatologie du sport : https://www.s-f-t-s.org

Club des cardiologues du sport : http://www.clubcardiosport.com